Société

Al Walid bin Khalid : le prince d’Arabie Saoudite qui est dans le coma depuis plus de 15 ans

Al Walid bin Khalid bin Talal al Saud a été impliqué dans un grave accident de voiture en 2005. Depuis lors, il a survécu connecté à une machine que sa famille ne veut pas éteindre, car « DIEU est capable de lui rendre sa vie ».

Al Walid bin Khalid bin Talal al Saud, le "prince endormi".
Al Walid bin Khalid bin Talal al Saud, le « prince endormi ».

Il avait 18 ans lorsqu’il a eu un grave accident de voiture à Londres. Depuis 2005, Al Walid bin Khalid bin Talal al Saud est resté dans le coma à cause du refus de ses parents de suivre les conseils médicaux et de le débrancher de la machine qui retient son dernier souffle. La famille du soi-disant « prince endormi » d’Arabie Saoudite a été témoin d’un nouveau malheur cette semaine : Mohamed, l’un des frères du prince en état de mort cérébrale, a été impliqué dans un accident de voiture dans des circonstances similaires.

Ses proches ont partagé sur les réseaux sociaux des images de la voiture, une voiture de sport de luxe, brûlée et réduite à un morceau de fer. Mohamed, cependant, a eu plus de chance que son frère. L’une des photos publiées ces derniers jours montre le jeune homme sur un lit d’hôpital, pleinement conscient et les bras tendus en signe de force.

Mohamed, frère d'Al Walid bin Khalid, qui a subi un accident similaire au sien, bien qu'il s'en remette favorablement.
Mohamed, frère d’Al Walid bin Khalid, qui a subi un accident similaire au sien, bien qu’il s’en remette favorablement.

Al Walid et Mohamed sont les neveux de l’une des plus grandes fortunes d’Arabie Saoudite, le milliardaire Al Walid bin Talal (64 ans). Le plus atypique et le plus libéral des princes saoudiens, avec des millions d’adeptes dans les réseaux sociaux, possède Kingdom Holding, la société qui regroupe des actifs distribués par la moitié du monde avec une richesse que le magazine Forbes calcule en 17.000 millions de dollars (environ 14.000 millions d’euros). Elle a des participations dans Apple, Twitter, Citigroup, Four Seasons et Disney.

Le « prince endormi » est devenu un symbole dans les salles de la cour saoudienne. Pendant plus d’une décennie, il a été admis dans une unité de soins intensifs d’un hôpital de Riyad. Il y a quatre ans, cependant, il a été transféré à la résidence familiale. En janvier, son frère, Mohamed, aujourd’hui convalescent, a nié la mort d’Al Walid sur Twitter. L’année dernière, la famille a fait irruption dans les réseaux pour célébrer la secousse de tête du jeune homme dans le coma.

L'état de la voiture de Mohamed après l'accident
L’état de la voiture de Mohamed après l’accident

« Al Walid est dans le coma depuis plus de 15 ans et cela continue encore », a déclaré à LOC une source connaissant bien la situation de la famille. Durant ces années, le père du jeune homme, Khaled bin Talal, a maintenu son refus de débrancher son fils, espérant qu' »un jour, un miracle sera accompli et qu’il pourra revenir à la vie. « DIEU qui a gardé son âme pendant plus d’une décennie est capable de le ramener à la vie », a-t-il déclaré il y a un an, en annonçant les timides mouvements qu’il avait effectués.

Le clan Khaled est bien placé dans la vaste famille royale saoudienne. Le grand-père, qui est mort en décembre 2018, était le frère de l’actuel roi Salman (84 ans) et était ministre des finances saoudien au début des années 1960. Peu après, il s’exila brièvement après avoir préconisé l’établissement d’une monarchie constitutionnelle dans un royaume que les Saoudiens administrent comme leur domaine privé. Sa parenté n’a pas sauvé Khaled, qui est très critique à l’égard des réformes sociales et politiques que connaît le pays.

Il a été arrêté fin 2017 pour avoir publiquement rejeté la décision royale de priver la controversée police religieuse de son pouvoir de signer des arrestations. Auparavant, il avait montré sa répulsion au retour des cinémas dans le pays. Depuis, il a passé plusieurs saisons derrière les barreaux. Aujourd’hui, comme ce supplément l’a appris, il est libre de ses mouvements. Sur les photos de famille publiées cette semaine, il est assis sur une chaise d’hôpital et attend des nouvelles de son fils Mohamed.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité