Sport

Nicolas Gigot, le jeune joueur du rugby est décédé

Un joueur de rugby (19 ans) meurt en France après avoir été terrassé par une maladie rare lors d'un entraînement

L’USBPA Rugby en France a confirmé la mort de Nicolas Gigot, 19 ans, qui est décédé aux premières heures du samedi matin (18 juillet) après avoir été frappé par une maladie rare lors d’une séance d’entraînement du club.

Le jeune joueur du rugby Nicolas Gigot est décédé
Le jeune joueur du rugby Nicolas Gigot est décédé

Le club a écrit : « Toutes les composantes de l’USBPA Rugby, association et section professionnelle, présentent leurs sincères condoléances à la famille de Nicolas Gigot, joueur Espoir des Violets, décédé dans la nuit du vendredi 17 juillet au samedi 18 juillet ».

L’adolescent avait repris l’entraînement au club de Bourg-en-Bresse à la mi-juin et faisait son jogging avec ses coéquipiers dans la forêt de Seillon, dans l’Ain. Il a été terrassé par une hyperthermie et une hépatite fulgurante. Des efforts extraordinaires ont été faits pour lui sauver la vie, notamment l’amputation de ses deux jambes.

Après avoir lutté pour sa vie pendant 32 jours, le jeune joueur de rugby est mort à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. La famille Gigot, d’origine belge, s’était rendue à Bourg pour être au chevet de leur fils.

Gigot et sa famille avaient reçu un message de soutien de la part de la légende des All Blacks, Dan Carter, de l’Oyonnax Rugby Club et d’une foule de joueurs français, entre autres.

Carter a écrit : « Salut Nicolas, c’est Dan Carter. Je sais que tu traverses une période difficile, mais je voulais que tu saches que je pense à toi depuis la Nouvelle-Zélande. Reste fort et bonne chance. Merci mon frère. »

Le club a demandé que la vie privée de sa famille soit respectée.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de MondeInfos.com. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
MondeInfos

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité