Technologie

Le PDG de Microsoft vend plus de la moitié de ses actions « pour des raisons personnelles »

Le directeur général de Microsoft, Satya Nadella, vend plus de la moitié de ses actions "pour des raisons qui lui sont personnelles".

Un porte-parole de Microsoft a déclaré que la vente d’actions était due à des « raisons personnelles de planification financière et de diversification » du PDG. Mais les experts affirment qu’une taxe de 7 % sur les gains en capital à long terme sera bientôt imposée.

Le PDG de Microsoft vend plus de la moitié de ses actions "pour des raisons personnelles".
Le PDG de Microsoft vend plus de la moitié de ses actions « pour des raisons personnelles ».

Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a vendu plus de la moitié de ses actions dans le géant technologique, dont la capitalisation boursière atteint des sommets historiques, et a réalisé un bénéfice de 285 millions de dollars, selon des documents déposés auprès du régulateur boursier américain.

Nadella, qui dirige la firme depuis 2014, a vendu environ 840 000 actions Microsoft entre lundi et mardi de la semaine dernière, lorsque le titre s’échangeait autour de 338 dollars, et il lui en reste désormais environ 831 000, selon un avis qu’il a déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC).

Microsoft a une capitalisation de 2,53 trillions de dollars et s’est apprécié de plus de 50 % l’année dernière grâce à la numérisation du travail et des loisirs imposée par la pandémie, une tendance partagée par ses rivaux du secteur technologique.

Cette vente, qui selon les médias spécialisés est la plus importante réalisée par l’exécutif, intervient quelques jours après que l’entrepreneur Elon Musk, le fondateur de Tesla, se soit débarrassé d’un grand nombre d’actions après avoir demandé à ses followers sur Twitter quoi faire d’une partie de son actionnariat.

Un porte-parole de Microsoft a déclaré au Wall Street Journal que la décision de M. Nadella était motivée par « des raisons de planification financière personnelle et de diversification », mais certains experts estiment que l’État de Washington, où il est basé, imposera bientôt une taxe de 7 % sur les plus-values à long terme.

De son côté, Musk, qui a vendu pour près de 10 milliards de dollars d’actions en novembre dernier, apparemment en réponse à l’enquête, avait des obligations fiscales en suspens liées à l’expiration d’options sur actions au cours du dernier trimestre de l’année.

La vente de grandes quantités d’actions est une activité récurrente pour d’autres grands dirigeants, comme Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, qui, au début du mois, a réuni environ 2 milliards de dollars pour ses actions et a accumulé près de 9 milliards de dollars depuis le début de l’année.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de MondeInfos.com. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page