Société

Rouen : un détenu s’échappe… par la porte principale

Le détenu qui s’est évadé de la maison d’arrêt retrouvé à Bordeaux

Le détenu, un trentenaire arrêté en janvier 2018 pour des faits de vols a été condamné puis incarcéré à la maison d’arrêt Bonne Nouvelle de Rouen. Sa peine devait durer 4 mois et il travaillait à la cantine administrative de l’établissement pénitentiaire.

Le détenu qui s’est évadé de la maison d’arrêt retrouvé à Bordeaux
Le détenu qui s’est évadé de la maison d’arrêt retrouvé à Bordeaux

Le directeur de celui-ci a déclaré à Paris Normandie : « Ce détenu était autorisé à sortir des murs des locaux de détention pour aller travailler au mess, il en a profité ».

Une source pénitentiaire déclare que : « En principe, les détenus affectés au mess sont des détenus de confiance, la preuve que non », « La grille d’entrée est ouverte assez souvent. À cette heure-là, il y a beaucoup d’ouverture et de fermeture de porte en raison de l’arrivée des personnels, il semble qu’il a profité d’une ouverture de porte pour sortir ».

En effet, l’individu a profité d’une « pause cigarette » en dehors des murs pour s’enfuir par la porte d’entrée restée ouverte, la moins spectaculaire, mais la plus efficace des manières. Il aurait profité des « entrées et sorties de la personne », fréquente à l’heure où il s’est évadé selon le directeur de la maison d’arrêt.

L’évadé s’est enfui de la maison d’arrêt le lundi 5 février. La cavale a duré moins de 48 puisqu’il a été retrouvé et interpellé à Bordeaux cet après-midi à la gare SNCF de la ville. C’est la SRPJ de Rouen qui était chargé de retrouver l’individu de 35 ans, présenté comme un délinquant récidiviste.

L’homme a pris des risques étant donné qu’il ne lui restait que quelques semaines à purger avant sa libération. Ces maisons d’arrêt sont en effet destinées à la détention provisoire de prévenus qui sont en attente de jugement ou ceux qui ne sont pas condamnés de manière définitive ou qui le sont pour une durée inférieure à 2 ans.

Source
Francesoir.fr

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de MondeInfos.com. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
MondeInfos

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité