Société

Une saisie de 1,5 tonne est gracieusement offerte par les gendarmes aux restos du cœur

Les gendarmes donnent leur saisie de fruits et légumes aux restos du cœur

Les gendarmes de la communauté de brigade de la Trinité ont interpellé dimanche dernier des vendeurs à la sauvette à Drap, à une dizaine de kilomètres de Nice, dans les Alpes-Maritimes.

Les Restos du Cœur récupèrent les fruits et légumes que la police prend.
Les gendarmes donnent leur saisie de fruits et légumes aux restos du cœur

Ces vendeurs ambulants ne possédaient pas d’autorisation de vendre leurs produits qui ont donc été saisis par la gendarmerie.

179 cagettes de fruits et légumes ont été saisies, 1500 kilogrammes répartis comme suit : une caisse de pomme de terre, 12 de pommes, 32 de clémentines, 21 caisses d’oranges, 28 de tomates, 67 d’artichauts, 7 de courgettes, 6 de citrons et 5 d’ananas.

Les gendarmes ont ensuite remis l’intégralité de la saisie, avec l’accord du procureur de la République de Nice aux restos du cœur ce mardi, « une histoire qui commence mal et finit bien ! » peut-on lire sur la page Facebook de la gendarmerie des Alpes-Maritimes sur un post qui raconte l’histoire.

À la fin du communiqué, on peut également lire : « Ce seront les plus démunis qui en profiteront ! » suivi d’un smiley, un geste généreux de la part des forces de l’ordre.

Nice Matin a qualifié le geste de « superbe », le journal qui commente que cette donation permettra de « préparer des centaines de repas et des litres de potage ».

Les vendeurs ambulants seront convoqués devant le tribunal correctionnel de Nice plus tard.

Source
nicematin.com

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de MondeInfos.com. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Un commentaire

  1. Quelle belle initiative, ils devraient faire ça plus souvent, je suis sûre qu’il y a beaucoup de saisies du genre fréquemment…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page